🇧🇪-À savoir avant de se faire vacciner contre le Covid-19…

La campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus sera lancée en Belgique et devrait commencer dans un mois, le 5 janvier.

Le but des autorités: vacciner 70% de la population, ce qui permettrait de rompre la transmission du virus.

Mais que sait-on de ces produits, développés en un temps record? Ne sont-ils pas dangereux? Comment va se dérouler la campagne de vaccination?

Qui, quand, où?

• Pourra-t-on vacciner toute la population? Oui, mais pas tout de suite…

• Qui pourra se faire vacciner rapidement? Il y a plusieurs groupes prioritaires qui ont été définis : le personnel et les pensionnaires des maisons de repos et de soins. Ensuite, les soignants des hôpitaux, les soignants de première ligne et l’ensemble du personnel des soins de santé. Seront ensuite concernés les plus de 65 ans, les plus de 45 ans présentant des comorbidités et les personnes dont la fonction économique ou sociale est essentielle, etc. …

• Quand pourra-t-on être vacciné? Normalement à partir du 5 janvier, si les vaccins sont prêts et validés par l’Agence européenne du médicament (EMA)….

Les 4 millions de Belges qui constituent les groupes prioritaires pourraient être vaccinés pour la mi-2021.

Les autres personnes pourront recevoir leur injection sans doute dans la seconde moitié de l’année, mais tout dépend des autorisations et de la disponibilité des différents produits commandés.

• Où va-t-on vacciner les Belges? Les travailleurs et résidents des maisons de repos seront vaccinés sur place. Le personnel des hôpitaux aussi. Pour le public ne dépendant pas des centres de soins de santé, la stratégie n’est pas encore définitivement arrêtée.

Va-t-on vacciner les femmes enceintes et les enfants? Ceux-ci seront écartés de la vaccination dans un premier temps.

Que va changer le vaccin anti-Covid?

• Quelle sera la durée de l’immunité offerte par le vaccin? On n’en sait actuellement rien, par manque de recul. Devra-t-on se faire vacciner chaque année? On n’en sait encore rien. Tout comme on ne sait pas si une personne vaccinée pourra transmettre le virus à un non-vacciné.

• Que sait-on de l’efficacité de ces vaccins? Les vaccins induisent habituellement une réponse immunitaire égale, voire supérieure à l’immunité naturelle. …

• Le vaccin permettra-t-il de revivre normalement? Un jour, probablement, mais pas tout de suite. 2021 devrait être une « année de transition »…

Que pourrait-on craindre?

• Quid des effets secondaires? Historiquement, la quasi-totalité des effets indésirables des vaccins apparaissent dans les six semaines suivant la vaccination….

• Les mutations du virus ne risquent-elles pas de rendre inefficaces les vaccins? 185 mutations du nouveau coronavirus ont déjà été répertoriées …

• Faut-il craindre les adjuvants? Le rôle et l’utilisation des adjuvants, comme les sels d’aluminium, sont bien connus et maîtrisés. L’adjuvant permet de diminuer la dose d’antigène nécessaire par injection en augmentant son efficacité. Aucun vaccin n’a jamais été retiré du marché à cause d’un adjuvant…

Comment va-t-on conserver les vaccins à -70°? Tous les candidats ne se conservent pas à -70°. Les firmes pharmaceutiques se chargeront de transporter le produit à température adéquate jusqu’à l’endroit de stockage désigné. Ensuite, le vaccin pourra, pendant quelques jours, reposer dans un frigo à une température moins froide mais qui ne changera pas ses caractéristiques, jusqu’à l’injection…

Comment ça marche?

Tous les vaccins qui arrivent au terme de la phase de développement ne s’appuient pas sur la même plateforme .

• Les vaccins à ARN messager. Plusieurs firmes proposent un candidat basé sur l’ARN messager, une « molécule qui fournit l’information génétique nécessaire à la production des protéines contre lesquelles l’hôte doit s’immuniser. Celui-ci est connu mais n’a encore jamais abouti à un vaccin distribué pour l’homme. Son atout: il ne nécessite pas de culture et peut donc être produit très rapidement….

• Les vecteurs viraux. Ils utilisent comme support un autre virus pour pénétrer dans les cellules qui fabriquent alors une protéine typique du Sars-Cov-2. Le système immunitaire développe les anticorps qui neutralisent cet antigène….

• Les vaccins à virus inactivé ou atténué. Ils injectent un virus de culture inactivé ou atténué afin de provoquer une réponse immunitaire contre le véritable virus. Plusieurs vaccins en développement utilisent ce principe…

• La protéine recombinante. Le vaccin envoie dans l’organisme une protéine S semblable à celle du virus pour stimuler l’apparition d’anticorps qui vont neutraliser la protéine S du véritable virus et empêcher celui-ci de pénétrer dans les cellules…

Voir l’entièreté de l’article sur :

Source : À savoir avant de se faire vacciner contre le Covid-19 | L’Echo

Laisser un commentaire