🇧🇪-À Lierre, 25 familles expulsées de logements sociaux en raison d’un patrimoine à l’étranger | VRT NWS

Il s’agit de terrains, appartements ou maisons. Les familles seront en outre obligées de rembourser la réduction sociale qu’elles ont obtenues pendant plusieurs années, un montant qui peut monter à 35.000 euros.

La Société de logement de Lierre a donné 59 noms à un bureau d’enquête, correspondants à des locataires originaires de Slovaquie, Géorgie, Pologne, d’Espagne, du Maroc, de République dominicaine et de Turquie.

Neuf cas sont encore à l’étude, mais 25 autres cas se sont déjà révélés « positifs« . Ce qui veut dire que les locataires sociaux possèdent du patrimoine à l’étranger. Il peut s’agir de terrains, d’appartements ou de maisons.

A côté de ceux-ci, cinq autres locataires possèdent un « patrimoine limité« . Il s’agit par exemple d’une maison ou d’un appartement dont ils ont hérité avec d’autres personnes. Ces derniers recevront un laps de temps d’un an pour vendre ce bien immobilier.

Les 25 locataires sociaux qui possèdent un bien à l’étranger ont vu leur contrat de location sociale résilié et devront quitter leur logement d’ici la fin du mois de septembre. Ils reçoivent également une amende qui correspond à la réduction sociale dont ils ont bénéficié pendant des années. Pour certains ce montant monte à 35.000 euros.

Source : A Lierre, 25 familles expulsées de logements sociaux en raison d’un patrimoine à l’étranger | VRT NWS: le site d’information de référence

Laisser un commentaire